Généalogie AGRICOLA

Généalogies

Auteur: Xavier MAILLARD
Courriel: fabesf[a]yahoo.fr

Magister Peter AGRICOLA
(1525-1585)
humaniste, théologien,
précepteur princier, recteur académique, diplomate.


Peter Agricola (n√© le 29 juin 1525 √† Holzheim (bei Neu-Ulm) et d√©c√©d√© le 5 ou le 7 juillet 1585 √† Reinsacker (Randersacker) pr√®s de Wurtzbourg, inhum√© le 8 juillet 1585 √† Uffenheim, Bavi√®re) est un humaniste de la Renaissance, th√©ologien protestant et homme d'√Čtat allemand, disciple de Luther.

Personnalit√© reconnue du Saint-Empire, proche de M√©lanchton, il fut recteur dans l'enseignement secondaire (cr√©ant - 1559/1561 - et d√©veloppant le Gymnasium Illustre de Lauingen), pr√©cepteur princier, conseiller princier, diplomate et ministre des principaut√©s de Deux-Ponts (Zweibr√ľcken) et Neubourg (Pfalz-Neuburg). Il effectua de nombreuses missions dans tout l'Empire et rendit d'importants services tant aux Lettres qu'√† l'√Čglise de la Confession d'Augsbourg.

Origines


Fils de Magnus Agricola (Steinheim, vers 1470 - Holzheim, 1531) et d'Apollonia Fabricius (?, Tiefenbach (Neu-Ulm) - 1590, Holzheim), Pierre Agricola passa son enfance dans la région d'Ulm (Bade-Wurtemberg).

Il perdit son p√®re, aubergiste et √©chevin (juge) √† Holzheim, √† l'√Ęge de sept ans. Ce dernier, apr√®s des √©tudes avec distinction √† Ingolstadt (Bavi√®re), s'√©tait rendu √† Rome pour y s√©journer aupr√®s d'un cardinal b√©n√©dictin (Jean Bilh√®res de Lagraulas), √† qui il avait √©t√© recommand√©, et y consommer ses progr√®s dans les sciences et dans la pi√©t√© avant de rejoindre l'abbaye b√©n√©dictine d'Elchingen ; las cependant des d√©sordres de la ville √©ternelle et scandalis√© par les d√©rives du pouvoir supr√™me de l'√Čglise, d'une part par l'ignorance et la d√©pravation qu'il y vit du pape Alexandre VI (dont le n√©potisme et la d√©bauche d√©shonoraient la dignit√© pontificale) et d'autre part par l'attitude belliqueuse du futur pape Jules II, il s'√©tait alors enr√īl√© dans les troupes imp√©riales qui servaient en Italie pendant l'exp√©dition du roi de France Charles VIII et participa aux op√©rations militaires dans la p√©ninsule (p√©riode 1494/95-1497) avant de revenir en Allemagne o√Ļ il s'int√©ressa par la suite aux travaux de Martin Luther, une fois ces troupes cong√©di√©es (1497).

La mère de Pierre Agricola, femme de grande piété et éclairée des lumières de la Réforme, le fit soigneusement instruire chez elle dans la religion, l'envoyant également toutes les semaines à Ulm pour y entendre les sermons qui y étaient prononcés. Son ardeur d'apprendre encouragea sa mère à l'inscrire au collège d'Ulm. S'étant distingué par sa sagesse et ses progrès, il fut engagé comme tuteur particulier des enfants d'un riche marchand et se vit offrir par celui-ci une place dans son négoce, contre 1 000 ducats à sa mère pour obtenir son consentement. Ni Pierre Agricola ni sa mère ne voulurent cependant échanger les études contre le commerce.

Un de ses frères, Georg Agricola, fut également militaire en Italie, s'y trouvant dans plusieurs actions périlleuses et assistant à la prise de Rome (1527).

Formation


Apr√®s avoir achev√© ses humanit√©s et fort avanc√© en latin et grec, Pierre Agricola quitta Ulm en 1543, √† l'√Ęge de 18 ans, et se rendit √† Heidelberg pour y faire ses √©tudes universitaires. Il y resta un an, inscrit √† l'universit√© de Heidelberg le 12 mars 1543 (Peter Agricola, von Holzheim), il est dipl√īm√© du grade de licence √®s arts (bacc. art.) le 18 juin 1544.

Il s'inscrit ensuite √† la prestigieuse et r√©put√©e universit√© luth√©rienne de Wittenberg, o√Ļ il est immatricul√© (Petrus Agricola Ulmensis) fin septembre 1544 et le 9 octobre 1548, et y est dipl√īm√© du grade de master (Magister) le 3 mai 1549. Se destinant √† un minist√®re eccl√©siastique, il y fut l'√©l√®ve de Martin Luther qu'il eut en personne comme professeur et mentor.

En raison des troubles militaires, et suite au d√©c√®s de Luther, Pierre Agricola quitta ensuite l'universit√© de Wittenberg pour revenir √† Ulm o√Ļ il fut charg√© d'une fonction scolastique (fin 1546) avant de rejoindre Wittenberg √† nouveau et y terminer sa ma√ģtrise en philosophie.

Parcours

Fr√©d√©ric III, duc r√©gnant de Liegnitz en Sil√©sie (√† pr√©sent Legnica en Pologne), avait demand√© au r√©formateur Philippe M√©lanchthon un pr√©cepteur pour son fils a√ģn√© et alors unique, Henri, √Ęg√© de douze ans. M√©lanchthon conseilla fortement √† son ami Pierre Agricola d'accepter ce poste : il arriva √† Liegnitz le 19 avril 1550 et fut introduit d√®s le lendemain au ch√Ęteau o√Ļ il commen√ßa l'exercice de ses fonctions. Le duc Fr√©d√©ric, ayant √©t√© servir en France en 1551 contre la volont√© de l'Empereur Charles Quint, fut d√©pouill√© de sa principaut√© et le jeune prince Henri XI, duc de Liegnitz sous la r√©gence de son oncle paternel et curateur, Georges II le Pieux, duc de Brieg (√† pr√©sent Brzeg en Pologne), alla r√©sider chez lui √† Brieg. Pierre Agricola l'y suivit et y passa huit ans dans une situation tr√®s douce. Le prince √©tant parvenu √† l'adolescence se rendit √† la cour de l'Empereur Ferdinand Ier et le ma√ģtre fut cong√©di√© avec une r√©compense.

Début 1558, Pierre Agricola se vit offrir par le sénat de la ville d'Ulm le rectorat de l'Ecole latine locale et renonça à son projet d'être ministre du culte. Il y participa activement à la réforme des instances académiques, de concert avec Louis Rabus, et se rendit en 1559 à la diète d'Augsbourg conseiller le duc Henri XI, son ancien élève (alors échanson de Ferdinand Ier et en délicatesse avec lui). Pierre Agricola déclina par la suite une nouvelle offre de reprendre du service auprès de ce prince, malgré l'intervention du conseiller impérial Warnsdorf, et également un poste offert par le biais de Hieronymus Wolf à l'école Sainte-Anne (Gymnasium bei St. Anna) d'Augsbourg, étant appelé par le duc Wolfgang de Bavière, comte palatin de Deux-Ponts et de Neubourg, pour fonder une école à Lauingen, défi qu'il accepte sur l'insistance de son ami intime et ancien camarade de Wittenberg, le juriste et réformateur Ulrich Sitzinger, alors conseiller princier et chancelier des principautés de Deux-Ponts et de Neubourg.

S'y √©panouissant dans un loisir litt√©raire, entretenu par le prince, et r√©formant les √©coles de palatinat de Neubourg, Pierre Agricola fut en outre nomm√© le 30 avril 1561 pr√©cepteur des jeunes princes Philippe Louis de Neubourg et Jean Ier de Deux-Ponts, qu'il forma aux lettres, aux mŇďurs et √† la pi√©t√©. Il prit les armes pour accompagner l'a√ģn√© des deux en 1566 lors de la campagne en Hongrie sous Maximilien II du Saint-Empire. Il re√ßut en retour du duc Wolfgang de riches pr√©sents et un fief, et fit son entr√©e en son conseil priv√© (1569). Par ailleurs, les pr√©cepteurs des autres fils du souverain furent plac√©s sous sa direction.

Le duc lui témoigna également sa reconnaissance en le recommandant l'année précédant sa mort dans son testament (1568), tant il était content de ses services, et sous son successeur à Neubourg, Philippe Louis, comte palatin archi-luthérien dont Pierre Agricola devint le ministre, sa faveur, les agréments et les avantages dont il jouissait à la Cour allèrent en augmentant et il ne cessa de s'en rendre plus digne.

Il persuada le nouveau souverain d'acquérir la bibliothèque Wolfius pour leur collège et eut toujours une conduite exemplaire aux affaires de la principauté, en application de ses vertus morales et chrétiennes. Restant en liaison avec les principaux théologiens d'alors, il leur porta constamment conseil et fournit tous les secours nécessaires que le crédit qu'il avait dans les cours de plusieurs princes le mettait à portée de procurer.

Au cours de sa vie, il resta en lien constant avec un autre de ses amis du temps de leurs études communes à Wittenberg, l'historien et théologien luthérien David Chytraeus.

Pierre Agricola √©pousa en 1575 Diana Cl√©lie (‚Ć 24 novembre 1581, √† 47 ans), fille d'un consul de Lauingen et veuve en premi√®res noces d'un conseiller du prince-√©lecteur Othon-Henri du Palatinat, duc en Bavi√®re et comte palatin de Neubourg, puis en secondes noces du c√©l√®bre math√©maticien, astrologue et astronome boh√©mien Cypri√°n Kar√°sek Lvovick√Ĺ (Cyprianus Leovitius), professeur √† la Cour et directeur de l'Ecole de Lauingen. Le couple princier organisa pour ce mariage des noces magnifiques qu'il honora de sa pr√©sence, et √† cette occasion fit don √† Pierre Agricola d'une grande demeure.

En 1582, le prince-√©lecteur Louis VI du Palatinat lui offrit l'√©ducation de son fils Fr√©d√©ric IV du Palatinat (futur √©lecteur palatin), alors √Ęg√© de huit ans, mais Pierre Agricola pr√©f√©ra d√©cliner par sagesse, en raison de son √Ęge d√©j√† avanc√©. De m√™me, les scolarques de la premi√®re universit√© de Strasbourg (fond√©e par le p√©dagogue Jean Sturm, que Pierre Agricola avait re√ßu en son temps √† Lauingen en d√©cembre 1564) n√©goci√®rent en vain avec lui pour qu'il les rejoigne. En 1583, il fut nomm√© Titularrat (conseiller princier titulaire) de la principaut√© de Deux-Ponts (Zweibr√ľcken).

Mort

Alors qu'il entendait se rendre aux eaux en 1585, le duc Philippe Louis insista pour qu'il l'accompagne à Dusseldorf aux noces de son beau-frère Jean Guillaume de Juliers (duc de Clèves, de Juliers et de Berg), avec Jacqueline de Bade (fille de Philibert, margrave de Bade), au mois de juin. Sur le chemin du retour, Pierre Agricola décéda d'un coup d'apoplexie en cours de route entre Schweinfurt et Ansbach, à bord de sa voiture de voyage, près du village de Reinsacker (Randersacker) dans la région de Wurtzbourg, son dernier arrêt. Son corps fut porté à Ochsenfurt et mis dans un cercueil avant d'être inhumé le lendemain à Uffenheim (Bavière) - dans l'impossibilité de le ramener à Neubourg, trop éloigné -, en présence du duc. Les très nombreux écrits publiés à l'occasion de sa disparition furent remplis d'éloges à son égard.

Sans enfant, il fut l'oncle de Magnus Agricola, prélat luthérien et théologien, son légataire et héritier spirituel.


Une dynastie pastorale

Magnus BAUR Sr.

(ca.1470-1531)
A vocation bénédictine, étudie à Rome
Avocat et aubergiste à Holzheim

|| ||

Johannes      
BAUR   

(ca.1530-ca.1566)
Aubergiste
à Holzheim

M. Peter
AGRICOLA

(1525-1585)
Humaniste, théologien,
précepteur princier, recteur académique,
diplomate.
Sans enfants.

||

M. Magnus AGRICOLA

(ca.1556-1605)
Théologien, surintendant, pasteur à Neuburg.

||

M. Johannes AGRICOLA

(1590-ca.1627)
Diacre à Neuburg,
Archidiacre à Pforzheim.

||

Emmanuel AGRICOLA

(1621-1675)
Aumonier militaire,
Pasteur en Bade et Alsace



Autres personnages remarquables

Sebald MOTZ

(ca.1534-1594)
Haut-Fonctionnaire de la Principauté du Palatinat de Neuburg.

Otto SCHOTT

(ca.1580- ap.1630)
Haut-Fonctionnaire du comté de Henneberg.