Généalogie HUBERT

Généalogies

Auteur: Fabien FISCHER
Courriel: fabesf[a]yahoo.fr

Magister Samuel HUBERT (1542-1619)

Né le 19 octobre 1542 à Strasbourg, il étudie à l'école latine et au Gymnase de Strasbourg. Immatriculé à l'université de Wittenberg le 17 avril 1563, il y étudie la théologie pendant les années 1563-1564, puis revient en avril 1564 insupporté par de fortes démangeaisons (eczéma) depuis au moins un an. Une correspondance entre Samuel HUBERT alors à Wittenberg et un médecin de Strasbourg, Eustache du Quesnoy, nous est parvenue. Il ne semble pas que le traitement proposé, s'il a été suivi, ait fait merveille. Car le jeune étudiant souffrait encore de démangeaisons terribles lorsqu'il regagna sa ville natale, en avril 1564 "filius meus, post dimicationem perpetuam cum scabie adhuc vigentem, Witemberga a me revocatus, ante biduum reversus est, Dominus sit benedictus in aeternum".(C.Hubert à Ambrosius Blaurer, 6 avril 1564, Briefwechsel, éd. Schiess, t.III, p.808). [i]

Samuel √©pouse le 28 janvier 1566 √† Strasbourg Maria SCHWEBEL, la fille de Johann SCHWEBEL - Johann SCHWEBEL est n√© en 1499 √† Bischoffingen, pr√®s de Brisach. Il suit ses premiers cours de grammaire chez M.Valentin WICKRAM √† Brisach, puis devient moine cistercien (et professeur) √† l'abbaye cistercienne de Tennenbach pr√®s d'Emmendingen. A la St-Michel 1524, il est engag√© √† l'√©cole latine priv√©e du D.Lucas HACKFURT (BATHODIUS) √† Strasbourg, qui organise d√®s 1523 l'assistance publique. Johann SCHWEBEL est charg√© de l'enseignement ainsi que de la p√©dagogie pour les gens pauvres. En 1525, lors de la R√©volte des Paysans, il vint provisoirement enseigner la litt√©rature comme assistant du D.Othon BRUNFELS. Il se marie le en 1526 avec Mergen BONER, fille de Ruprecht BONER de Strasbourg et obtient gr√Ęce √† l'union le droit de bourgeoisie √† Strasbourg le 17 janvier 1527... Il deviendra √©galement le recteur de l'√©cole de St-Pierre-le-Vieux (1536-1538), puis professeur au Gymnase de Strasbourg (1538-1566+), o√Ļ il d√©c√®de.

Après son mariage, Samuel s'oriente alors vers une carrière dans l'enseignement en devenant professeur au Gymnase de Strasbourg (vicaire à la 6e classe inférieure 16.01.1571, 9e classe 19.10.1573, 7e classe 15.11.1587, 6e classe 3.4.1600). A noter qu'il obtient le grade de Magister le 6 novembre 1578 à Strasbourg.

Samuel HUBERT collabora √©galement activement avec son c√©l√®bre p√®re Conrad HUBERT √† l'√©dition des oeuvres de Bucer et continua sa correspondance. Professeur √©m√©rite √† l'Acad√©mie de Strasbourg, √† partir de 1612, il arr√™te son professorat en raison de l'infirmit√© d√Ľe √† son √Ęge. Il d√©c√®de le 1er ao√Ľt 1619 √† Strasbourg.





[i] Revue historique vaudoise, Band 56 (1948), page 223-225.


Filiation

Conrad HUBERT

(1507-1577)
Assistant de Martin Bucer.
Théologien, pr√©dicateur, compositeur de cantiques, diacre à St-Thomas, Strasbourg.

||

M. Samuel HUBERT

(1542-1619)
Professeur au Gymnase de Strasbourg.

||

Samuel HUBERT

(1577-1636)
Homme Politique.
Administrateur de la tuilerie du Rhin, du pont sur le Rhin et du grenier à grains de Strasbourg.

||
...

Descendance à Lembach/Wingen